QU'EST-CE QU'UNE YOURTE KIRGHIZE?

INFORMATIONS SUR LES AVANTAGES ET CARACTÉRISTIQUES DE LA YOURTE KIRGHIZE

MATERIAUX UTILISES:

BOIS

La totalité du bois utilisé pour la construction d’une yourte Kirghize est en saule. Le saule est un arbre spécialement cultivé pour la fabrication des yourtes. Les saules sont abattus à la fin de l'automne, l'écorce est nettoyée et séchée en extérieur. Ils subissent ensuite un traitement à la vapeur pour plus de souplesse et de résistance, puis ils sont façonnés et de nouveau séchés. 

Après séchage, l'arbre est traité avec de l'huile, des insecticides naturels et peint avec de la peinture acrylique. La taille et le nombre de pièces dépendent de la taille de la future yourte. 

Le cadre de la yourte se compose des parties suivantes :

  • Les Parois pliantes en treillis appelé "kerege" sont constituées de plusieurs parties. Après avoir acquis la forme nécessaire, l'assemblage est effectué à l'aide de rivets en cuir. Pour un bon kerege de taille standard, il faut au minimum la moitié d’un saule.
  •  Les traverses sont les "uuk". Pour la fabrication, l'arbre est utilisé dans son intégralité. Mis en forme, une corde est enfilée à son extrémité pour l'attacher aux sommets de la yourte.
  •  La pointe ronde en forme de dôme "tүndүk" est constituée d'un saule large divisé en deux et plié en arcs. Ces arcs se rejoignent pour former un cercle à l'intérieur duquel des bâtons à moitié courbés sont insérés en croix.
  •  Double porte avec cadre en Saule.

FEUTRE ET ISOLATION

La « housse » de yourte est en feutre dense de couleur gris-beige naturel. Le feutre est fabriqué à partir de laine de mouton nettoyée uniquement avec du savon. Le processus de traitement qui suit est fait uniquement avec de l'eau, une méthode ancestrale unique au monde. Les rebords des revêtements sont bordés d'une corde épaisse pour mieux conserver la forme originale au cours des années. Le feutre est découpé et cousu à la main.

La housse de yourte se compose des détails suivants :

  • Le "Tuurduk" est un feutre qui contourne les murs en treillis. Il y en a plusieurs, et sont chacun disposés les uns sur les autres pour maintenir plus efficacement la température de l'air interne. Le Tuurduk a une épaisseur de 10mm en moyenne.
  • Le "Ouzouk" est une couverture en feutre trapézoïdal.
  • Le "Tunduk zhabouou" est le feutre carré qui est jeté au sommet de la yourte à l'aide de cordes. Facile à ouvrir et à fermer il offre une possibilité d'aération et bien sûr laisse passer la mumière du jour.
  • "Eshik chiy": Rideau de porte en feutre matelassé à motifs traditionnels cousus. 
  • Revêtement isolant supplémentaire en vinyle de couleur feutre, pour l'imperméabilisation dans les zones pluvieuses. (fourni gratuitement pour les yourtes d'un diamètre supérieur à 5 mètres).

DECORATION

Les éléments décoratifs et pratiques de la yourte sont tous fabriqués à la main. Pour la teinture au feutre, des peintures naturelles en poudre sont utilisées. 

Liste des éléments de décorations livrés : 

  •  Deux nattes en osier tressé (qui vont former les contours de la yourte entre le mur palissé et le revêtement en feutre (fourni une isolation thermique supplémentaire)).
  • Ceintures de décorations d'intérieur et d'extérieur avec des motifs traditionnels, des macramés et des tresses faites à la main (celles-ci contribuent également à l'isolation thermique et sont fabriquées en feutre teint et naturellement coloré).
  • Boules décoratives en feutre pour les sommets des murs en treillis. 
  • Deux grandes boules décoratives pour le dôme. 
  • Ruban décoratif tissé à partir de fils multicolores.
  • Cordes et lacets d’usage.

LA YOURTE KIRGHIZE

Pour celui qui aime lire : ÉTHYMOLOGIE, STRUCTURE et CARACTÉRISTIQUES de la

YOURTE "TURQUOPHONE"


La civilisation nomade a créé, depuis plusieurs milliers d’années, voir depuis son existence, une habitation universelle, qui reflète parfaitement son mode de vie : LA YOURTE.

La yourte est une tente ronde couverte de peaux ou de feutre. Le mot « JURT » en langue turcophone désigne la Nation, la Patrie mais aussi l’emplacement du camp nomade ainsi que leurs terres ancestrales.

Dans les archives historiques Chinoise en -200 avant Jésus Christ, on trouve déjà des références aux yourtes, le Huainanzi (ouvrage scientifique et culturelle de la période des Han) l’a définie comme une Cabine dôme. Les plus anciennes traces de yourtes ont été retrouvées sur des statuettes funéraires au nord de la chine actuelle, ainsi que sur des sculptures rocheuses dans les gorges à l’est du Kazakhstan. Elles datent du 6e siècle avant JC.

Il existe deux sortes de yourtes : la Turcophone et la Mongole. En quoi sont-elles différentes ? Le point central d’une yourte est son dôme. La Yourte Turcophone utilise un encadrement en bois plié à la vapeur. Ainsi, elle n’a pas besoin de faisceau en bois à l’intérieure pour fixer son dôme contrairement à la yourte Mongole.

Les yourtes Turcophones sont répandues de l’Asie centrale à la Sibérie tandis que les yourtes mongoles sont utilisées de Mongolie jusqu’au Tibet.

La yourte est adaptée aux conditions de la vie nomade et a évolué en fonction de leurs besoins depuis trois mille ans. C'est pourquoi elle est considérée comme un logement fiable. Malgré sa taille la yourte est montée en l'espace d'une heure. Ce qui fait, en particulier, que la yourte était particulièrement appréciée des soldats et des nomades.

La yourte c’est logiquement imposée comme habitat durable pour les nomades. Ils disposaient de tous les matériaux et les ressources dont ils ont besoin pour les construire : le feutre, le cuir et le bois. En outre, le feutre a une propriété naturelle étonnante - il conserve l’air frais pendant les fortes chaleurs et garde l’air chaud pendant la saison froide. C’est un parfait isolant naturel.

La taille, la ventilation et l'éclairage des yourtes peuvent être facilement ajustés. Par temps chaud, pour une ventilation supplémentaire, vous pouvez ouvrir le dôme en tirant simplement sur une corde latérale pour laisser passer plus d’air et ainsi créer un flux frais. Il y a toujours de l'air pur dans les yourtes, car la forme ronde des murs élimine les agents pathogènes nocifs pour la santé qui sont typiques des bâtiments à angle droit.

L'installation d’une yourte se fait en plusieurs étapes. Les postes clés sont occupés par les femmes. Elles ont la responsabilité du chantier. La première chose à faire est de monter le châssis en bois. Ensuite, vient un cadre support de porte qui est relié aux sections de treillis expansé appelé KEREGE. La yourte de taille moyenne se compose généralement de 4 murs « KEREGE ». Toutes les sections de de KEREGE sont fixées par sangles en cuir naturel provenant soit du cuir de chameau soit du cuir de taureau. Enfin le cadre de la porte est fixé avec une ceinture tissée décorée d’ornements appelée TERMA.

Ensuite on pose le TUNDUK. Le tunduk est le symbole de la paix, du soleil, de la maison paternelle. Le dôme de la yourte est alors posé sur ses supports de plafond spéciaux appelés UUK. Puis c’est au tour de la porte de 1,5m d’être fixée définitivement. Dans les temps anciens, le cadre de la porte était en feutre et fixé avec du feutre.

La dernière étape est la décoration et l'aménagement de l'intérieur. C'est une étape importante dans l'installation de la yourte, car elle reflète complètement la vision du monde des nomades, pour qui la yourte n'est pas seulement une habitation, mais aussi un petit modèle de l'univers. Ils ont divisé l'espace intérieur verticalement et horizontalement. La moitié masculine s'appelle ER ZHAK, c'est la partie gauche de l'entrée où les hommes gardaient leurs armes, leurs chevaux et leurs outils de chasse. La partie de la femme est la moitié droite de la yourte, où les ustensiles de cuisine, les denrées alimentaires et le lit de bébé trouvent leur place, elle se nomme BESHIK.

La zone mixte de la yourte s’appelle le TER. C'est aussi un lieu dans le foyer qui symbolise le bien-être de la maison. Cet endroit est considéré comme le plus honorable dans la yourte et est surtout destiné à la réception des invites. Le TER est aussi richement décoré et meublé avec des objets incarnant la prospérité de la famille. Les biens les plus précieux étaient comme il est mentionné dans le coran, les Tapis, les Fourrures…

Dans la verticale de la yourte, les nomades ont divisé l'espace intérieur en trois zones. L'étage signifiait l’autre monde, les murs personnifiaient le monde des vivants, et le dôme symbolisait l’hôte céleste. Le TUNDUK est la personnification de TENGRI GOD.

La tradition d'appeler TENGRI Dieu a été conservée parmi les nomades turcophones malgré l’adoption de l’islam. Ainsi dans de nombreuses langues turcophones, on retrouve les mots « Allah » et « Kudai » (Le Très Haut), mais aussi TENGRI considéré comme l'un des noms de Dieu.

Chaque ethnie d’Asie a son nom pour la yourte. Les Kirghizes l’appellent BOS (la maison grise), Les Kazakhs l’appellent KIYIZ (la maison feutrée), les Turkmènes l’appellent AK ou KARA (la maison blanche ou noire), les TUVANS (Ouigour) l’appellent EG (maison).

La yourte symbolise la liberté pour les nomades. Ils y vivent les saisons et sont en harmonie avec la nature dans un habitat millénaire confortable et durable.

CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES

CARACTÉRISTIQUES ET AVANTAGES DE LA YOURTE KIRGHIZE

Caractéristiques principales de la yourte kirghize:

- Une pente de toit prononcée (supérieure à 30 degrés) qui aide à l'évacuation des eaux en cas d'intempéries.


- Une structure légère donc facile à transporter lors des pâturages d'été en altitude.


- Revêtement vinyle résistant à l'eau gratuit à partir de 28m2.

- La structure est autoportante et ne nécessite pas de piliers de soutien en son centre.

- Contrairement à la yourte Mongole, le poêle à bois est généralement placé contre la partie nord et 

l'évacuation se fait latéralement.

Cela préserve l'espace central.

Détails du feutre:

Nous exportons des yourtes au feutre naturel en pure laine de mouton lavée à l'eau .

Ces feutres sont aujourd'hui industriels mais ont l'avantage d'être plus réguliers en épaisseur, d'être plus résistants et surtout inodores... La mécanique industrielle permet d'améliorer la régularité de l'épaisseur du feutre et d'éviter les défauts causés par fabrication manuelle avec un tronc d'arbre.

Comme nous sommes loin des rigueurs climatiques de l'Asie centrale, une seule couche de feutre est utilisée soit 2cm pour un climat tempéré.

10 cm de feutre vous isole jusqu'à -50 degrés.

Combiné au chauffage en début et fin de saison, l'isolation apportée par ce feutre est suffisante pour assurer une nuit douillette et confortable.

Détails du bois:

Les mâts de toit (uuk) sont fabriqués à partir de tiges en

 «bois rond» (traditionnellement en saule),

 écorcées et pliées à leur base.

De par leur flexion, ils offrent une véritable fonction d'arc sous tension. Ils confèrent ainsi à la yourte une forme de dôme caractéristique.

Son cadre est léger et autoportant (pas de poteaux centraux).

 Les pointes des poteaux de toit sont de section carrée pour la stabilité générale de l'ossature (effet torsionnel). 

Ainsi le poteau ne tourne pas!

Les treillis (kerege) sont doublement courbés (plus prononcés que les yourtes mongoles) à la vapeur afin de permettre une compression périphérique ainsi que la récupération des forces verticalement.

L'anneau de compression très léger (tunduk) est en bois massif courbé à la vapeur (pas de stratifié-colle).

Les mortaises qui recevront les poteaux sont réalisées après forage avec des fers à section carrée chauffés à blanc sur 

une forge.

VIDEO

COMMENT FABRIQUER, METTRE EN PLACE ET VIVRE UNE YOURTE KIRGHIZE

© 2019 Baibol Group

18, rue Madieva, Kok Jar 724316, Kirghizistan

+996 226 000 777

+33 6 62 88 17 46